trend-setter>
trend-setter>

Coussins, couettes et doudounes: comment prendre soin des plumes d’oie

Confort et chaleur, la plume d’oie véritable offre des sensations uniques, pour une infinie douceur. Voici comment protéger coussins, couettes et doudounes à chaque lavage.

Quand il fait très froid, rien de mieux que de se sentir protégés au chaud, dans le plus grand confort. Les plumes d’oie évoquent un monde de douceur, dans lequel se blottir. Qu’il s’agisse de coussins, de couettes ou de doudounes, quelques informations sont nécessaires pour en reconnaître les qualités et en prendre soin.

Plume d’oie, un confort naturel

Choisir la plume d’oie véritable c’est choisir la qualité. La procédure de sélection et de traitement des plumes est en effet soumise à de sévères contrôles certifiant leur origine et le respect des animaux. Il faut tout d’abord distinguer la plume du duvet.

Le duvet d’oie a plus de valeur car il provient du bas ventre de l’oie, ce qui lui permet de supporter aisément d’incroyables écarts de température, avec un effet isolant naturel. La plume est composée d’un rachis d'où partent des barbes. Pour reconnaître la qualité des objets de la maison en plume d’oie, il est fondamental de lire l’étiquette en identifiant les taux de duvet et de plume.

Regardez aussi le Pouvoir garnissant, rapport entre volume et poids du garnissage: plus il est haut, meilleure sera la qualité. Une couette en plume d’oie garantira une meilleure qualité de sommeil car la plume est anallergique et respirante.

Comment laver la plume d’oie

Pour cette couette, le mot d’ordre est délicatesse. Pour savoir comment laver une couette en plume d’oie à la machine, il est fondamental de posséder un appareil à grande capacité (au moins 10 kg). Il faut aussi utiliser une lessive délicate, non agressive pour les tissus, et un programme pour linge délicat (température de 30/40°).

Si la couette est blanche, elle pourra être prétraitée à l’eau de Javel, en contrôlant d’abord l’étiquette. Pour éliminer tout reste de détergent, au moins deux cycles de rinçage seront nécessaires. Le lave-linge séchant SuperDrum Haier est la solution parfaite en termes d’usage et de performances. Il présente en effet un tambour de 601 mm de diamètre, le plus grand du marché, une capacité de lavage jusqu’à 10 kg et de séchage jusqu’à 6 kg ; il propose un traitement antibactérien (ABT®) qui protège les zones les plus à risque de l’appareil de la formation de moisissures et de bactéries.

Si vous vous demandez comment laver un oreiller en plume d’oie en machine, voici quelques conseils:

  • Assurez-vous de l’absence d’accrocs sur la housse intérieure.
  • Évitez de ne mettre qu’un seul oreiller dans le tambour, essayez d’en mettre deux afin de favoriser un lavage homogène.
  • Utilisez une lessive délicate.
  • Programmez une température de 30° maximum et lancez un cycle délicat à double rinçage.

Pensez aussi qu’il est très important d’assainir linge et coussins. Grâce aux récentes innovations, le linge est assaini pour vous aider au quotidien à protéger votre intérieur des germes, bactéries et agents allergènes.

Comment donner du volume à la plume d’oie après le lavage

Après le lavage, comment redonner à la plume d’oie son aspect d’origine ? Pour sécher les doudounes en plume d’oie, commencez en programmant une basse température sur le sèche-linge. Évitez ensuite d’ajouter d’autres pièces dans le tambour. Choisissez des cycles courts, excellente tactique pour contrôler l’effet sur les plumes.

Utilisez aussi des boules spéciales qui, ajoutées dans le sèche-linge, redonneront au vêtement souplesse et volume.

Une fois sec, tapotez de temps à autre la surface du vêtement avec les mains, jusqu’à ce que les plumes reprennent du volume et retrouvent leur splendeur.